Canne de Combat

Découvrons aujourd’hui un sport méconnu : La canne de combat . Ce sport de combat d’opposition en un contre un peut se pratiquer avec trois armes différentes : simple canne, double canne (une dans chaque main) et bâton (à deux mains).


canne de combat
Photo : Sport Mag

A la recherche d’un sport ? Avez vous pensé à l’aquabike ou aux salles de sport en ligne ?

Présentation :

La canne fait environ 95 cm et pèse 120 g alors que le bâton fait 140 cm et pèse 400 g. Les adversaires sont vêtus de protections et doivent à l’intérieur d’un cercle de 6 mètre de diamètre marquer des touches avec les extérieurs de la canne et esquiver les attaques. Les codes régissant ce sport donnent au combat des allures de ballet acrobatique se situant entre Star Wars et la capoeira.  Bien que paraissant visuellement compliqué, cette discipline est accessible à tous et les bases peuvent s’acquérir assez rapidement.

Bénéfices : 

C’est une activité physique qui travaille l’ensemble du corps et qui repose sur les réflexes, la souplesse, le dynamisme, les déplacements, la rapidité et la maîtrise de l’arme.

Fréquence recommandée, public et tenue : 

Chacun est libre de pratiquer l’activité à sa convenance loisir, détente, intensif ou compétitif.  C’est un sport tout public disposant d’un certificat médical d’aptitude à la Canne de Combat.

La section Canne de Combat du SAM Boxe Française de Mérignac : Le public accueillit est hétérogène, avec une majorité de personne entre 25 et 35 ans. Les cours se déroulent sous l’encadrement de moniteurs fédéraux à la salle de sport du collège Capeyron à Mérignac.  Dans ce même club vous trouverez une section Savate Boxe Française, Savate Bâton Défense et Savate Forme.

Matériel/tenue : Vêtements dans lesquels on est à l’aise pour bouger, bouteille d’eau.

Avis d’un pratiquant : 

« J’ai découvert la canne et le bâton de combat il y a deux ans à la SAM expo. Le côté artistique et aérien de ce sport m’a tout de suite séduit et j’ai décidé de m’y lancer. j’ai donc rejoint le club de Mérignac qui assure 2 entrainements par semaine. L’ambiance y est très bonne et détendue même si elle n’empêche pas de travailler sérieusement.

Chacun est libre de s’entraîner et de s’investir en fonction de ses objectifs propres (loisirs ou compétition). Les enseignants restent à l’écoute des envies de chacun et s’adaptent au public présent. Il n’y a pas à proprement parler de séparations en fonction des niveaux, les plus expérimentés aidant et conseillant les débutants. Au final il s’agit d’une discipline complète (les cours alternent des moments cardio, du renforcement musculaire et des étirements), où les progrès sont rapidement perceptibles et sans prise de tête. Que demander de plus !? » Y.T

Renseignements : Comité national de canne de combat et bâton

Previous

Next

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest